Vous êtes ici : Accueil > Le grenier de l’école > Année 2011 - 2012 > Recueil de contes CM1 > L’immense géant sans cœur
Publié : 2 juillet 2012

L’immense géant sans cœur

Il était une fois un roi qui avait sept fils. Le roi était malheureux car il n’avait pas d’héritier et qui ne voulait pas se séparer de ses fils.

Un jour le roi voulut que ses six fils les plus âgés aillent chercher une princesse et reviennent se marier chez eux. Les princes cherchèrent de royaume en royaume et un jour, ils trouvèrent six princesses. Les princes et les princesses retournèrent chez le roi. Ils entrèrent dans une forêt où vivait un géant. Le géant les transforma en pierre.
Pendant ce temps, le père s’inquiéta, il envoya son dernier fils à la recherche de ses frères. Le septième fils prit un baluchon et un cheval et il s’en alla à la recherche de ses frères.

En chemin, il croisa au bord de la rivière un saumon qui lui demanda : « Peux-tu me remettre dans l’eau s’il te plait ? Je te serai utile en retour.
— D’accord, je veux bien te remettre dans l’eau, même si je ne vois pas comment tu pourras m’aider en retour », répondit le prince et il le remit dans l’eau claire.
Puis le prince continua sa route et il rencontra un corbeau tout déplumé. Le corbeau demanda : « Peux-tu me donner ton sandwich ? Je meurs de faim.
— Bien ! Si tu le veux je vais te donner ce que j’ai à manger.
— Merci ! En retour je vais t’aider », répondit le corbeau.
Et le prince continua sa route et devant son chemin un vieux loup qui n’avait plus que la peau sur les os, lui demanda :
« Donne-moi ton cheval pour remplir mon estomac, en échange je ferai tout ce que tu voudras. »
Le prince lui donna son cheval, le loup le goba d’un seul coup et redevint très fort. Le prince dit son souhait : « Je veux que tu m’amènes à mes frères... »
Alors le loup prit le septième fils sur son dos et l’amena dans la forêt.
Il regarda le paysage et vit douze rochers, il observa dans tous les coins et aperçut une grotte. Il s’approcha doucement et toqua à la porte. Une très belle jeune femme lui ouvrit. Elle portait une robe toute blanche avec des diamants dessus, des chaussures blanches à talon et un collier en perles. Ses cheveux flamboyants étaient châtains, ses yeux de couleur marron, son nez en forme de sifflet et son rouge à lèvre rouge comme la couleur du sang.
Elle était si impressionnée quand elle ouvrit la porte, car personne n’échappe au géant, qu’elle fit entrer le beau prince.

« Je suis venu ici pour chercher mes frères », lui raconta le prince.
— Tu cherches tes frères ? Tu ne les trouveras pas ici, le géant les a tués ou transformés en choses horribles.
— Ah bon ! Alors où se trouve son cœur ?
— Je ne sais pas, je vais lui demander ce soir. Pendant ce temps tu vas te cacher sous le lit.

Quelques heures plus tard, après avoir mangé, la belle dame qui était en fait une princesse demanda au géant en lui grattant la tête :

« Dis-moi mon chéri où est ton cœur ? »
— Mon cœur ? Ha ! Ha ! Ha ! Mon cœur est enterré à cinq pas d’ici.

Et il s’endormit tout doucement. Alors le jeune garçon s’en alla mais ne trouva rien. Le lendemain soir, le géant rentra. Il mangea, et dans le lit la princesse lui reposa la même question que la veille et le géant lui grogna :
« Il est dans la forêt voisine ». Et il s’endormit.
Le garçon alla à la forêt voisine et ne trouva point. Le lendemain le géant était dans son lit et la princesse lui demanda encore la même chose :
« Mais mon cœur, il est enterré sur l’île voisine ! » ricana le géant, puis il s’endormit. Le septième prince courut chercher le cœur mais il y avait plusieurs chemins possibles, alors il appela le loup. La bête sauta sur ses pattes et lui proposa :
« Grimpe sur mon dos » !
Ils partirent et une fois arrivés, ils commencèrent à creuser. Et au bout de quelques minutes ils trouvèrent un coffre, l’ouvrirent et virent un énorme cœur qui battait.

Un jour passa et ils rentrèrent. Le géant venait de finir sa promenade et les aperçut avec son cœur dans la main. Le géant stressé s’exclama :
« Je t’en prie ne poignarde pas mon cœur et je ferai tout ce que tu voudras ! »
— Où sont mes frères ? demanda le beau prince.
— Je pense que je les ai transformés en pierre !
— Alors annule ce sort et tu auras la vie sauve !

Le géant tout effrayé redonna la vie aux princes et aux princesses et grogna :
« Maintenant donne moi mon cœur. »

Mais le prince détendu poignarda le cœur et ainsi tua le géant. Les sept princes et princesses s’en allèrent sur leurs chevaux en galopant à travers la forêt. Ils arrivèrent bientôt chez le roi où ils se marièrent tout de suite.

Suzanne et Alexandra