Vous êtes ici : Accueil > Le grenier de l’école > Année 2011 - 2012 > Recueil de contes CM1 > Le dernier espoir
Publié : 28 juin 2012

Le dernier espoir

Le dernier espoir

Il était une fois un roi qui habitait dans un vieux château. Le château était en ruine et il était écrasé entre deux montagnes. Le roi avait sept fils. Il les aimait tellement qu’il les gardait toujours auprès de lui.

Mais un jour il se fit vieux et il annonça à ses fils : « Mes chers fils je ne peux plus vous garder car si vous ne vous mariez pas notre lignée va s’éteindre. Mais je vais garder seulement l’un d’entre vous. » Le roi leur avait donné un coffre et leur avait préparé un cheval de course qui avait la varicelle. Les garçons partirent sur le champ. Ils galopèrent pendant longtemps, et ils passèrent dans beaucoup de royaumes. Un jour, ils trouvèrent le royaume de leur rêve. Dans ce royaume il y avait six jeunes filles qui tombèrent aussitôt amoureuses des garçons. Le retour fut plus long car avec les filles il ne fallait pas aller trop vite (sinon elles allaient vomir). Un soir les garçons et les filles s’arrêtèrent dans une forêt noire. Les garçons allèrent couper du bois pour allumer un feu. D’un seul coup la terre commença à trembler et un géant apparut. Il était grand comme trois maisons et il avait une barbe de pirate. Il était dodu et avait de longs cheveux très gras. Son nez était tordu et de la morve en dégoulinait. Il avait des oreilles pointues de nain de jardin. Et tout à coup d’un geste il transforma les couples en pierre.

Pendant ce temps le roi s’inquiétait car les couples n’étaient toujours pas revenus.

Alors, le 7e fils partit pour les secourir. Il partit avec un cheval de trait, des vêtements troués et un sandwich au jambon. Sur son chemin il entendit un saumon lui crier :
« Aide-moi, jeune homme, en me mettant dans l’eau. Je te le revaudrai.
— D’accord ! » répondit le garçon et il jeta le saumon à l’eau.
Le garçon repartit sur son chemin. Pendant le trajet il croisa un corbeau tout maigre.
« Jeune garçon, donne moi ton sandwich ! croassa le corbeau affamé.
Je te le revaudrai.
— D’accord ! » répondit-il et il donna son sandwich au vieux corbeau.
En chemin le prince croisa un loup qui avait la peau sur les os.
« Garçon, garçon donne moi ton cheval, hurla le loup.
— Je ne sais pas car le cheval est la dernière chose qu’il me reste, répondit le garçon.
— Je te le revaudrai, promit le loup.
— D’accord » répondit le garçon en hésitant et il lui donna son cheval de trait.
Puis il partit à 300 km en chevauchant le loup.

Ils arrivèrent mal coiffés devant la grotte de l’ogre.
Elle était sombre, pleine d’os d’animaux et des chauves-souris en sortaient. Le loup ne voulait pas aller plus loin, alors le garçon rentra seul dans la grotte. Il y trouva une princesse qui était belle comme un saumon périmé. Il tomba tout de suite amoureux de la princesse. Mais avant tout il fallait qu’il sauve ses frères. Alors il lui demanda :
« Princesse, où sont mes frères ?
— C’est l’ogre qui les a transformés en pierre ! expliqua t-elle.
Tu ne peux les sauver qu’en tuant l’ogre diabolique. Mais il a enlevé son âme de son corps et je ne sais point où l’âme se trouve. Je lui demanderais ce soir.

Le soir, quand l’ogre apparut, la princesse lui demanda : « ogre chéri que j’aime de tout mon cœur, peux-tu me dire où tu caches ton âme ?
— Je la cache sous la porte », répondit l’ogre.
À l’aube, quand l’ogre partit pour la chasse, le prince et la princesse allèrent creuser sous la porte, mais il n’y avait rien à part un crapaud qui se dégradait. « Je vais encore lui demander où il cache son âme », affirma la princesse.

Le soir, quand l’ogre apparut, la fille lui demanda :« Mon ogre chéri que j’adore tant, peux-tu me dire où tu caches ton âme ?
— Je la cache dans mon placard », répondit l’ogre.
À l’aube, quand l’ogre partit pour la chasse, le prince et la princesse allèrent fouiller dans le placard mais ils ne trouvèrent rien.

« Je vais réessayer mais pour la dernière fois », s’énerva la jeune fille. Le soir quand l’ogre apparut la princesse lui demanda :
« Mon ogre chéri que j’aime tout mon cœur peux-tu me dire où tu caches ton âme ?
— Je la cache dans l’œuf qui est dans une chapelle au delà des Sept Forêts".
À l’aube, quand l’ogre partit pour la chasse, le prince sortit de la sombre grotte et partit chevauchant le loup. Ils parcoururent les Sept Forêts noires et arrivèrent à la chapelle. Mais la porte de la chapelle était fermée et la clé était sur la cheminée. Alors le prince appela le corbeau. Il arriva comme une flèche et donna la clé au garçon. Il rentra dans la chapelle et vit un puits dans lequel se trouvait un canard. Le canard poussa son dernier soupir et plouf ! Un œuf sortit du canard et il coula au fond du puits avec le canard. Alors le garçon appela le saumon. Le saumon se jeta dans le puits et donna l’œuf au garçon puis il mourut et coula au fond du puits. Le garçon repartit sur le dos du loup vers la grotte. Il arriva devant l’ogre et lui demanda de relever la malédiction. Alors il retrouva ses frères et cria à l’ogre : « Tu ne mérites pas de vivre !!! » et le garçon broya l’œuf avec plaisir. D’un seul coup, l’ogre se dégrada et se transforma en fourmi que le prince écrasa encore avec plaisir.

Alors, ils retournèrent dans leur château.
Le roi organisa une fête en leur honneur.
Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.

Adrien et Étienne