Publié : 29 juin 2012

Barbe Bleue

Il était une fois un homme qui s’appelait Barbe Bleue. Il était laid, riche et comme l’indiquait son prénom il portait une barbe bleue. Il avait une femme qui faisait la vaisselle, le ménage...

Un jour Barbe Bleue partit en voyage et confia une clef à sa femme. La clef ouvrait une porte qui n’était jamais ouverte. Barbe Bleue annonça à sa femme : « Je te confie cette clef, mais n’ouvre jamais la porte qu’elle peut ouvrir ! ». Et il partit.

La femme de Barbe Bleue était curieuse, elle ouvrit la porte et... elle aperçut dans le noir des femmes égorgées ! La clef tomba dans le sang. La femme de Barbe Bleue la lava à plusieurs reprises, mais en vain, le sang était indélébile.

Au retour de Barbe Bleue, sa femme essaya de cacher la tache de sang. Mais Barbe Bleue l’aperçut et s’exclama sur un ton plutôt sévère :
« Je t’avais dit de ne pas ouvrir cette porte !
— J’ai été trop curieuse et je n’ai pas fait attention », expliqua-t-elle, d’une toute petite voix.

Alors Barbe Bleue voulut tuer sa femme. Mais les frères de sa femme arrivèrent et le tuèrent.

La morale de cette histoire est : « La curiosité est un vilain défaut ! »

Mathéis