Vous êtes ici : Accueil > Le grenier de l’école > Année 2014-2015 > La directrice a un double
Publié : 17 juin 2014

La directrice a un double

Il était une fois l’école Croix- Bosset. Cette école était dirigée par une directrice. Et cette directrice était très gentille et elle aimait les enfants. Elle était sévère, juste quand il le fallait. Un jour elle fut appelée d’urgence à Marseille. J’avais oublié : cette école se situait près de Paris donc ça faisait un peu loin ! Elle ne savait plus quoi faire car elle ne pouvait pas laisser l’école comme ça mais elle ne pouvait pas non plus laisser ce cas d’urgence car c’était sa fille. Et d’un seul coup elle se rappela qu’elle avait une sœur jumelle. Elle l’appela immédiatement. Sa sœur accepta mais à vrai dire elle ne savait pas vraiment comment s’y prendre. Elle n’avait pas d’enfant donc ne savait pas les gérer et encore moins une école entière. Mais elle avait quand même dit oui car c’était sa sœur. Quand la sœur de la directrice arriva à Paris, elle trouva sa sœur près de l’école. La directrice était stressée à l’idée de laisser l’école à sa sœur. Elle répéta mille fois à sa sœur comment s’y prendre. Le lendemain la jumelle de la directrice (la directrice n°2) arriva à l’école. Bien sûr elle était habillée de la même façon pour ne pas éveiller les soupçons. La journée fut une catastrophe. Tout commença dès le matin car au lieu d’ouvrir la grille à 8h30 la directrice n°2 ne l’ouvrit qu’à 10hh00. Certes les enfants étaient contents de commencer plus tard, mais ils commençaient à se dire que ce n’était pas normal. Puis cela continua quand il fallut commander les repas. La directrice n°2 n’en commanda que 100 au lieu de 200. Donc cela faisait 100 affamés. Les enfants commencèrent à se douter que ce n’était pas LEUR directrice. Et les maîtresses aussi ! Et le pire du pire se passa en fin de journée. Un enfant s’était fait très mal en se cognant la tête contre le banc. Et au lieu d’appeler les urgences la directrice n°2 l’emmena juste à l’infirmerie. Cette fois ci les enfants étaient certains que ce n’était pas LEUR directrice. Et les maîtresses étaient tout à fait d’accord avec les enfants. Le soir quand la directrice revint de Marseille elle demanda à sa sœur si tout c’était bien passé. La directrice n°2 lui répondit que oui. Mais quand la directrice revint à l’école elle sut tout de suite ce qui s’était passé. Tout revint dans l’ordre et la directrice (la vraie) ne confia plus jamais l’école à sa sœur. En ces retours de vacances avons-nous bien récupéré NOTRE directrice ?

Candice cm1b