Par : CM2A
Publié : 6 décembre 2014

Enchantement en Classe de Découverte

Description du lieu

Il y avait trois grands bâtiments en bois où se trouvaient les chambres.
Tout autour, la montagne et la forêt à perte de vue. Entre les grands bâtiments se trouvaient des bâtiments plus petits, dont le rose saumon était en parfait accord avec le marron des grands bâtiments. Pas très loin du centre serpentait une petite route , qui menait à Saint-Dié des Vosges, la ville la plus proche.
Les chambres dans lesquelles nous dormions était très différentes les unes des autres. Parfois elles avaient juste le nécessaire, avec deux lits, une table, une salle de bain avec douche, miroir et petite armoire, une armoire pour les vêtements et deux poubelles. D’autres étaient très grandes et avaient une baignoire.

Mon meilleur souvenir

Dans cet endroit merveilleux j’ai préféré la visite à la mine de Saint-Guillaume.
La classe à été divisée en deux. Un groupe visitait le musée, l’autre explorait la mine. Je faisais partie du premier. D’abord nous avons vu un film panoramique, c’est à dire qu’il était projeté tout autour de nous. Puis nous avons continué la visite. Cela nous a appris beaucoup de choses. Après nous devions regarder un autre film ais l’écran ne démarrait pas. Nous avons dû continuer la visite.
La cerise sur le gâteau fût le théâtre. Une projection nous racontait incroyablement bien la vie et le fonctionnement de la mine. La vie de Vito, un homme qui avait voulu devenir orfèvre, était également expliquée.
L’étape suivante constituait à entrer dans la mine. Nous avons été équipés avec des casques. L’étroite galerie que devions emprunter à la fin était « comment dire » adorable.

Portrait d’une personne qui m’a marquée

Marine a été notre animatrice pendant tout le séjour et ressemblait à une gazelle. Grande, de longues jambes et tout aussi gracieuse que cet animal, elle était brune et avait les yeux marron. Cependant dotée d’une volonté de fer, nous la respections et en contrepartie, elle nous respectait.
Elle m’a marquée ainsi car au lieu de crier elle attendait le retour au calme.

Judith